Infrastructures sportives en Guyane: Gabriel Serville interroge Patrick Kanner.

Retrouvez ci-dessous la question écrite adressée par Gabriel Serville au ministre de la ville, de la jeunesse et des sports:

Question: M. Gabriel Serville attire l’attention de M. le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports sur la nécessité de continuer à faire progresser le nombre et la qualité des infrastructures sportives en Guyane. Il souligne que, depuis quelques années, les politiques publiques qui sont engagées pour promouvoir et développer l’accès au sport ont efficacement contribué à lutter contre la déshérence et le décrochage scolaire dont souffre une part trop importante de la jeunesse guyanaise. À cet égard, il rappelle que l’engouement populaire suscité par les compétitions régionales, notamment auprès des jeunes, témoigne de l’importance que revêt le sport en Guyane et illustre l’ampleur d’un phénomène de société qui compte un niveau considérable de licenciés par rapport à l’échelle de la population du territoire. S’il se réjouit de l’amélioration constatée depuis le début des années 2000 en matière d’offre d’équipements sportifs guyanais, il relève que le ratio d’infrastructures sportives pour 10 000 habitants reste encore très inférieur aux autres territoires français. Il constate dès lors que la promotion du sport doit aujourd’hui bénéficier d’un soutien renforcé de l’État. À ce titre, il cite l’exemple des Jeux olympiques de Rio de Janeiro de 2016 qui ont inspirés le projet « Guyane base avancée » qui a permis de doter le territoire d’équipements sportifs de haute qualité à destination des athlètes comme des scolaires. Aussi, en continuation de ce projet ambitieux, il lui demande quelles mesures sont envisagées par le Gouvernement afin d’amplifier une dynamique dont les externalités positives sur la jeunesse ne sont plus à prouver.

Réponse:

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*