Inquiétude des agriculteurs de Guyane

Retrouvez ci-dessous la question adressée par Gabriel Serville à Stéphane Travers, ministre de l’agriculture, relayant les inquiétudes exprimées par les agriculteurs de Guyane:

 

Question du député: « M. Gabriel Serville attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation sur l’inquiétude exprimée par les agriculteurs guyanais quant à l’application du décret du 31 août 2016 précisant le champ d’application et la teneur de l’évaluation des impacts agricoles créée par la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt d’octobre 2014. En effet, les agriculteurs ayant un projet de plus de 5 000 m² doivent désormais effectuer une évaluation environnementale du terrain à leur charge dont le coût est évalué à plus de 1 000 euros par hectare. Or si les agriculteurs guyanais partagent l’objectif de protection de l’environnement, ils posent la question de l’opportunité d’une telle mesure au regard de la faiblesse de la surface agricole guyanaise qui ne dépasse pas les 37 000 hectares pour un territoire qui en compte 8 millions. Aussi, alors que les porteurs de projets agricoles se heurtent à la lourdeur des procédures administratives, dans un contexte de croissance exponentielle de la population, il lui demande de bien vouloir ouvrir les discussions avec les agriculteurs guyanais afin que soient mieux prises en compte les spécificités locales dans l’application du décret suscité.  »

Réponse du ministre: en attente.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*