Mutations des fonctionnaires ultra-marins: des irrégularités dans la gestion des demandes

Retrouvez-ci dessous la question adressée par Gabriel Serville à Gérald Darmanin, ministre chargée de la fonction publique, au sujet des dysfonctionnements observés dans la prise en compte de CIMM dans la gestion des demandes de mutation des fonctionnaires originaires des Outre-mer.

Question du député: « M. Gabriel Serville attire l’attention de M. le ministre de l’action et des comptes publics sur les manquements observés dans l’application du principe de prise en compte des centres d’intérêts matériels et moraux (CIMM) dans les décisions de mutation des fonctionnaires ultra-marins prévu par la loi « égalité réelle » du 28 février 2017. En effet, les fonctionnaires ultramarins affectés sur des postes dans l’Hexagone connaissent d’énormes difficultés à revenir au sein de leur région d’origine, provoquant ainsi de grandes souffrances. Or de nombreux fonctionnaires guyanais ainsi que des syndicats ont signalé des manquements et des retards quant à la prise en compte de ces CIMM dans la gestion des ressources humaines des différents ministères. Aussi, il lui demande de faire un point sur la mise en œuvre de cette avancée majeure pour les ultra-marins.  »

Réponse du ministre: en attente.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*